SSEAL souhaite introduire des variétés de soja résilientes au climat auprès des groupes d'agriculteurs afin de créer de la valeur ajoutée.

100% financé
Déja collecté € 38.000
Budget demandé en 2022 € 38.000

Vous pouvez toujours faire un don en ligne pour d'autres projets par le biais du OVO Acceleration Fund (avec attestation fiscale à partir de 40 euros). Vous souhaitez investir directement ? Contactez ensuite karen@ovo.be

Info sur le projet
Code du project
L6
Secteur
Agriculture & Industrie alimentaire
Financement
Prêt
Pays
Uganda
Lieu
Nord de l'Ouganda
Durée du projet
1 an
Origine
SusTech4Africa Ouganda 2021

La société

SOYA SOLUTIONS EASTERN AFRICA LIMITED, également connue sous le nom de SSEAL, est une entreprise sociale fondée en 2017 par Henry Kizito-Musoke, un agent de développement compétant ayant une grande expérience en matière de développement agricole.
En collaboration avec les petits exploitants agricoles, l'entreprise produit des graines de soja et des céréales de manière rentable et sur une large base. SSEAL se concentre actuellement sur la transformation du soja pour la nutrition humaine et animale, les programmes de renforcement des capacités des petits exploitants et la production communautaire de graines de soja.

Le projets d'affaires

L'entreprise a depuis lors fait l'objet d'une restructuration et se concentre beaucoup plus sur l'introduction de nouvelles variétés de soja (développées par l'université de Makerere) auprès de groupes de petits agriculteurs, notamment par le biais de champs de démonstration et par la formation de responsables locaux. Les nouvelles variétés atteignent des rendements plus élevés dans un environnement ougandais/africain oriental et devraient être plus résistantes au climat. L'entreprise se concentre également sur le développement des ventes sur le marché local. 

 

SSEAL, en étroite collaboration avec certaines organisations sociales locales, le gouvernement et l'Organisation Sociale Néerlandaise, est maintenant prêt à introduire ces nouvelles variétés auprès des agriculteurs. Une fois que la production de semences (des nouvelles variétés) sera opérationnelle, les agriculteurs seront réunis en groupes d'agriculteurs (avec une attention particulière pour les bonnes pratiques agricoles) et la production sera augmentée. L'entreprise sera alors prête pour l'étape suivante, qui consiste à ouvrir un entrepôt pour la manutention, le traitement et le conditionnement du produit. D'ici 2023, les volumes auront augmenté de manière significative et cette nouvelle étape est donc justifiée.

Pourquoi OVO croit en ce projet

L'entreprise a désormais trouvé une voie claire pour aller de l'avant en se concentrant sur l'augmentation du volume et de la valeur. Le projet peut avoir un impact très positif sur l'organisation d'une production de soja ougandaise durable et tournée vers l'avenir, axée sur la valeur ajoutée et, à long terme, sur les possibilités d'exportation vers les pays voisins.

Investissement demandé

SSEAL demande à OVO un prêt de 53 000 € pour financer cette culture de manière pérenne, c'est-à-dire pour acheter les semences des agriculteurs et couvrir la période de production ainsi que les délais de paiement des acheteurs.

Sujet
  • Orienté vers l’avenir
  • Résistance au climat
  • Durable

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Une question sur un projet ou sur nos activités ? Vous voulez travailler avec nous ? Devenir volontaire ? Jetez un coup d'œil à notre foire aux questions ou posez-nous votre question sans engagement.