ENTO produit des aliments riches en protéines à partir des larves de la mouche soldat noire pour les poulets, la volaille et le petit bétail

100% financé
Déja collecté € 15.000
Budget demandé en 2022 € 15.000

Vous pouvez toujours faire un don en ligne pour d'autres projets par le biais du OVO Acceleration Fund (avec attestation fiscale à partir de 40 euros). Vous souhaitez investir directement ? Contactez ensuite karen@ovo.be

Info sur le projet
Code du project
L13
Secteur
Agriculture & Industrie alimentaire
Financement
Prêt
Pays
Benin
Lieu
Natitingou, nord-ouest Benin
Durée du projet
3 ans
Origine
SusTech4Africa Bénin 2022

La société

Ento Agro est une entreprise qui résulte de deux initiatives d’activités de revenu pour propre compte. Il s’agit de ‘’Tout est grâce’’ et ‘’Bassama’’. La première était une activité d’élevage de volailles de basse-cour. La deuxième a poursuivi la même activité mais sur un domaine plus propice où fut créée la ferme école agro-écologique Bassama. Ils y élèvent un nombre plus important de volailles, de lapins et cultivent des céréales pour nourrir les animaux afin de réduire les dépenses liées à l’alimentation. Franck N’PO Takpara, le promoteur de la ferme, a lancé l’idée de produire de la farine d’asticots à partir des larves de mouches soldats noires et de fertilisant de haute qualité issu des déjections et restes d’aliments des larves.  

Le projets d'affaires

Après plusieurs années dans l'industrie avicole, Franck N'PO Takpara décida de se lancer dans la production de farine de larves de BSF (Black Soldier Fly) afin de réduire significativement le coût de l'alimentation animale. Les clients de ces produits sont nombreux et divers : éleveurs, fabricants d'aliments pour animaux, producteurs agricoles et horticulteurs de la région.  Ces acheteurs sont régulièrement confrontés à des pénuries de protéines de bonne qualité et s'en remettent alors au marché d'importation où l'offre est limitée. En leur proposant des protéines issues d'asticots cultivés avec des déchets sur place, ils pensent pouvoir résoudre cette pénurie de protéines.  

Pourquoi OVO croit en ce projet

Grâce à la collecte régulière des déchets, le projet contribuera à l'assainissement et à la propreté de la ville. Une équipe de travailleurs permanents et temporaires s'emploie à débarrasser la ville des déchets biodégradables afin de nourrir les larves de BSF pour répondre à la demande sans cesse croissante.  La particularité du projet est la transformation en nourriture pour les animaux et l'augmentation de la fertilité du sol. Une solution au manque d'aliments riches en protéines pour les animaux. Le projet permettra d'améliorer les revenus des différents acteurs du secteur de l'élevage en augmentant les possibilités de production. 

 

Investissement demandé

L’idée est de pouvoir augmenter la capacité de production de l’unité en l’équipant de matériel et moyens nécessaires.  Le prêt de 15.000 Euro , facilité par OVO à 7% par an, sera remboursé en 3 ans avec des paiements d'intérêts trimestriels et une première tranche de capital après 18 mois. 

 

Sujet
  • Recyclage des déchets
  • Génération de revenus
  • Rentable

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Une question sur un projet ou sur nos activités ? Vous voulez travailler avec nous ? Devenir volontaire ? Jetez un coup d'œil à notre foire aux questions ou posez-nous votre question sans engagement.